• Le temps est court

     DE CAMILLE LABRECQUE

    Malgré les années qu'on moissonne, 
    Les cheveux gris qui s'additionnent, 
    On reste quelque part en dedans 
    Toujours aussi jeune qu'avant 
    Quand on atteint la soixantaine... 
     

    Malgré l'apparente faiblesse, 
    Un accordéon de tendresse 
    Remplit nos cœurs silencieux 
    Et met des larmes dans nos yeux 
    Quand on atteint la soixantaine... 
     

    Un enfant qui sourit 
    Et nous voilà conquis ! 
    Malgré un passé qui s'étire, 
    Malgré l'avenir qui soupire, 
    On garde toujours dans ses mains 
    Tout ce qu'on a glané de pain, 
    Aux abords de la soixantaine... 
     

    Toutes les saisons que l'on donne, 
    Toutes les amours qu'on pardonne 
    Font de nous des gens plus heureux, 
    Des assoiffés d'un peu de bleu, 
    Comme autrefois, à la vingtaine... 

     

     

    Le temps est court


     

    Avec une infinie sagesse 
    On distribue force largesses. 
    On voudrait arrêter le temps, 
    Vivre sa vie par en avant 
    Pour oublier la soixantaine... 
     

    Dans un chant qui frémit, 
    On s'accroche à la vie ! 
    Dans la grande valse du monde, 
    Où tant de beautés surabondent, 
    Qu'est-ce donc qu'une année de plus 
    Au calendrier des vertus 
    Quand on n'a que... la soixantaine !

     

    CAMILLE LABRECQUE


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Mars 2014 à 21:40
    erato:

    Un poème que j'adore , tendre et délicat et tellement vrai.Merci Ninasun .Belle soirée, bon dimanche, bisous.

    2
    Lundi 10 Mars 2014 à 08:52

    bonjour ma belle ,contente de te retrouver ,,oh! que c'est beau ,on voit que le printemps pointe le bout de son nez ,et en plus le soleil brille ,et ce ,sur toute la France ,bon début de semaine ,bisous

    3
    Lundi 10 Mars 2014 à 15:34

    Moi aussi je l'aime beaucoup ce poème ayant dépassée la soixantaine, il me correspond biensmile

    Bonne semaine ensoleillée à toi ! Bisous

    4
    Lundi 10 Mars 2014 à 17:10

    Bonjour ma chère amie, c'est un superbe poème et tout à fait pour nous qui avons passé le cap depuis quelques années!!!
    Il a fait un superbe weekend et je pense que vous en avez profité au jardin car il commence à y avoir beaucoup à faire. Moi j'y vais doucement car mon dos en compôte a du mal à me pardonner!
    Demain nous serons bien gentiment à la maison à causse du départ de Paris Nice. J'aurais bien aimer le voir mais je ne peux plus rester debout sans bouger pendant longtemps.
    Bonne fin de journée à vous deux et gros bisous. Minouche

    5
    Mardi 11 Mars 2014 à 03:41

    merci à vous toutes d'être venues par ici


    ça me fait grand plaisir


     


    passez une agréable journée 

    6
    Jeudi 30 Octobre 2014 à 08:22

    j'adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ce poeme

    7
    Jeudi 30 Octobre 2014 à 10:43

    bonjour annie h merci de venir par ici

    8
    Jeudi 30 Octobre 2014 à 11:29

    mais oui mais je ne comprends pas je ne reçois pas la new regarde si j'y suis bien ????

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :